Le rôle des "bijoux de temple" en Barata Natyam 

Dancer Barata

Les bijoux sont d’une importance capitale pour la femme indienne au quotidien. Au-delà de la simple parure pour embellir sa beauté, une foule de significations et de symboliques de prospérité, de bonheur et de bons augures leur donnent une importance capitale.
Les bijoux utilisés par les danseuses de Barata Natyam, la danse traditionnelle la plus ancestrale de l’Inde, s’inscrivent dans cette idée de symboles et de croyances. Comme le rôle premier du Barata Natyam est de conter et louer les histoires des dieux de la mythologie hindoue, les danseuses s’ornent de bijoux et mettent en valeur leur beauté pour les honorer lors des cérémonies.
Ainsi il est fascinant de percer les différents mystères du Barata Natyam en comprenant le rôle des ornements qui est autant fondamental que celui des costumes, des mudras (postures de mains ayant chacun une signification précise), du maquillage au khôl ou des expressions faciales.
Les bijoux en Barata Natyam sont appelés "Temple jewels" (bijoux de temple). Chacun à un rôle et un emplacement précis et la grande majorité ne peuvent être omis par les danseuses qui se préparent à un spectacle. Aujourd’hui les parures peuvent aussi bien être en imitation qu’en or, avec des pierres précieuses ou des perles, vraies ou non : on peut ainsi trouver bijoux à sa tête comme chaussure à son pied !

Les bijoux par étapes, des ornements de la tête aux pieds

La tête, symbole de paradisdancer bharata

La tête justement représente symboliquement le paradis, elle est ornée du netti sutti, un long bijou central départageant la chevelure en deux parties et se terminant en haut du front par un pendentif. La danseuse porte un bijou tombant de chaque côté de la raie centrale représentant le soleil (à droite) et la lune (à gauche) : c’est le sûrya chandran qui met en valeur la beauté de la danseuse qui est ainsi comparée à celle du ciel. A l’arrière du crâne, le chignon peut être orné d’un beau bijou central. Il est traditionnellement entouré de guirlandes de fleurs de jasmin au-dessus et de fleurs orange en dessous. Aujourd’hui de nombreuses parures de fleurs artificielles sont utilisées pour embellir les chevelures.
Les narines sont également traditionnellement ornées des mukkutti et bullak, des bijoux qui s’insèrent au niveau de la paroi nasale extérieure et donnent grâce et allure.
Les oreilles sont parées des traditionnelles boucles d’oreilles Jimmiki auxquels s’attachent les mattals, des chainettes qui se fixent sur le lobe et se terminent accrochées dans les cheveux. Ces chainettes avaient à l’origine pour but de protéger l’oreille du fort son des tambours.

Le buste et les bras, entre grâce et légèreté

La danseuse porte plusieurs colliers ayant chacun son rôle. L’attikai est le premier collier porté court. En dessous s’accroche un long collier formé de rangées de perles et d’un pendentif, le mâlai ou bien le kâsu mâlai, collier plus simple et doré. Ce long collier a pour rôle d’équilibrer le souffle de la danseuse.
Les bras sont ornés de bracelets au niveau des poignets et parfois au-dessus des coudes : grands symboles de prospérité ils donnent de la grâce au mouvement et leur bruits accentue les rythmes des chants. Les deuxièmes et troisièmes phalanges des doigts des mains sont teintées de rouge et un rond est peint au creux de la paume et sur la main : les mouvements sont ainsi mieux visibles de loin.
La grâce de la taille est soulignée par l'ottiyânam, une ceinture large dorée et parfois parée de perles et de pierres précieuses. Cette ceinture est mise en valeur par les robes traditionnelles colorées et pliée en franges.

Les jambes et pieds, marqueurs du rythme 

Anklet

Comme les mouvements des jambes et des pieds sont fondamentaux en barata natyam, ils ne sont pas mis en reste et sont aussi décorés et parés. Les salangai (lanières de cuir portant une série de grelots) sont fixés aux chevilles pour marquer le rythme de la danse et les pieds sont peints avec une teinture rouge de poudre de kumkum (tous les orteils, un rond sur le coup de pied et une fine ligne qui fait le tour du pied).

La danseuse est ainsi mise en valeur dans tous ses mouvements et chaque partie de son corps captive l’œil du spectateur successivement par le brillant des bijoux, le cliquetis des bracelets et le sons des grelots. Il ne vous reste plus qu’à les admirer que ce soit des danseurs professionels ou nos classes de Sita en spectacle !

Art du Kolam

Activités du centre culturel Sita : art du Kolam, motifs peints de poudre de riz

Cours traditionnel de Kolam

Atelier familial
à partir de 6 ans.
Durée: 1 h 30 min
6 pers. maximum par réservation

Danse Bollywood

Activités du centre culturel Sita : Danse indienne du style Bollywood

Danses des films indiens

Cours pour adultes
Lundi à 17h et sur demande

Cours pour enfants
Vendredi et samedi 18h30

Kalarippayatt

Kalarippayatt, un art martial ancestral originaire du Kerala et pratiqué traditionnellement au Tamil Nadu

Art martial du Tamil Nadu

Cours de Kalarippayatt

Jeudi 19h et sur demande

Art du Mehendi

Activités du centre culturel Sita : Classe d'art du mehendi , peinture de motifs décoratifs sur le corps

Cours traditionnel de Mehendi

Atelier familial
à partir de 8 ans.
Durée: 1 h 30 min

Bijoux en papier

Activités du centre culturel Sita : Atelier de création de jimikki, les bijoux indiens en papier

Boucles d'oreilles Jimikki

Atelier de confection de boucles d'oreilles en papier Jimikki
Tous les jours sur réservation
Durée : 2 heures

Pondy Cycle Tour

Activités du centre culturel Sita : visite guidées à vélo de Pondichéry

Tour à vélo

Visite guidée
de Pondichéry à Vélo
avec petit-déjeuner.
Durée : 2 heures